Historique

banner-03

Historique

Fondation

En 1970, Mesdames Marie-Claire Bouchard et Germaine Tremblay, enseignantes au Collège de Saint-Bruno, élaborent un projet d’intégration des arts en milieu scolaire auquel est jumelé un volet danse avec présentation d’une pièce de théâtre «Le Chat botté». Étudiante au baccalauréat en enseignement à l’Université du Québec à Chicoutimi et professeur de ballet à l’école de Madame Simone Murray Boivin (pionnière de la danse au Saguenay-Lac-Saint-Jean), Madame France Proulx se joint à l’équipe et dirige le volet danse. Ayant suscité l’intérêt des jeunes et des parents à la danse, les trois enseignantes reconnaissent les arts comme un atout majeur pour le développement des élèves et décident, dès l’année suivante, d’implanter des cours à Saint-Bruno. Grâce au dynamisme du milieu brunois, un comité de parents et de bénévoles se constitue et  veille à l’organisation des spectacles.

 

Décentralisation

À partir de ce moment, l’école prend de l’expansion et des professeurs sont formés. Les cours sont décentralisés pour les offrir à Hébertville-Station en 1977, à Notre-Dame d’Hébertville et Métabetchouan en 1979, suivi de Jonquière en 1980, Larouche en 1983, Alma en 1985 et Delisle en 1987. En 1989, à la demande du Service de loisirs de Ville de Saint-Félicien, le Prisme culturel encadre et organise les cours de danse en partenariat avec l’École de ballet de cet endroit et, la même année, le secteur d’Arvida se joint au Prisme culturel avec la fusion des Collèges de Ballets de Jonquière. En 1993, grâce à la fusion de l’école avec le Club de ballet d’Alma et le Studio Arabesque, le Prisme culturel devient l’école reconnue en danse par Ville d’Alma. En 1995, en collaboration avec Gestion Arpidôme des cours de danse sont dispensés à Dolbeau-Mistassini.

 

Mission

Reconnue sous le nom du Prisme culturel inc. depuis octobre 1979, cette corporation à but non-lucratif se donne pour mission de développer et promouvoir l’art de la danse au Saguenay-Lac-St-Jean en poursuivant les objectifs suivants :

  • Démocratiser la danse dans tous ses aspects
  • Décentraliser au Saguenay-Lac-Saint-Jean les niveaux d’initiation de formation en danse
  • Utiliser les compétences du milieu pour générer sa propre relève et assurer la continuité de la formation
  • Sensibiliser le milieu aux besoins et à l’importance de la formation en danse
  • Favoriser l’implication et la participation des différents milieux au développement de la danse
  • Centraliser les niveaux de formation préprofessionnelle
  • Favoriser l’émergence des talents

 

Développement du programme  Arts-Études

Au fil des années, la mission de l’organisation se précise afin de répondre aux besoins spécifiques du milieu. Ainsi, en plus d’offrir un programme danse-loisirs dans un volet récréatif et en parascolaire, le Prisme culturel participe activement au développement de la danse préprofessionnelle en région. Il faut mentionner que, depuis sa fondation, l’école entretient d’étroites relations avec l’École supérieure de danse du Québec pour le perfectionnement des professeurs et l’orientation des élèves vers la formation professionnelle. Chaque année depuis 1975, des élèves talentueux doivent s’expatrier afin de poursuivre leur formation dans les grands centres. Pour répondre à la demande des parents et permettre aux jeunes d’évoluer dans leur milieu, Mesdames Proulx et Bouchard ont travaillé avec acharnement et conviction aux côtés de Madame Ginette Murray, alors directrice-adjointe à la Polyvalente Arvida, pour mettre en place le premier programme Arts-Études-Danse dans la région. Ainsi, depuis 1992, des élèves des Commissions scolaires de la Jonquière et du Lac-Saint-Jean mènent de front et, de façon intensive, leurs études scolaires et la pratique de leur art. En 2004, la Commission scolaire de la Jonquière, complète le programme pour les élèves de niveaux 5ième et 6ième année primaire. L’année suivante, avec la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean, le Prisme culturel expérimente un projet option danse au Pavillon Wilbrod-Dufour et l’ajout d’un programme  Danse-Études à l’élémentaire du 3ième cycle. Devant la demande croissante, le Prisme culturel implante en 2007, un programme de concentration-danse à la Polyvalente d’Arvida.

 

La Compagnie

En 1995, le Prisme culturel profite du retour de Monsieur Raymond Tremblay, ancien élève de l’école, qui menait à ce moment une carrière de danseur professionnel. Il initie le projet de mettre sur pied une compagnie de danse en région et crée un répertoire avec l’appui de chorégraphes invités. Cette compagnie permet aux élèves les plus avancés d’évoluer dans des productions et spectacles d’animation afin de promouvoir la danse dans différents milieux. Depuis sa fondation, le Prisme culturel reconnait l’importance de se produire sur une scène. Dans cet esprit, quatre grandes productions ont été réalisées au cours de ces années. « Reflet », « Blanche-Neige », « Le Petit Prince » et le fameux ballet « Casse-Noisette » qui revient à la période des Fêtes chaque année. En 2010, Monsieur Jean-Daniel Bouchard prend la relève à la direction de cette compagnie présentant un répertoire de danse classique et danse contemporaine. En 2013, devant l’intérêt croissant pour la danse urbaine, la troupe Undefined prend forme répondant ainsi à la demande du milieu.